Pierre

Rédacteur en chef et fondateur de MusiK Please en 2006.
DJ, vinyl addict, sound designer….
Ses références: Gainsbourg, Busta Rhymes, Michael Jackson, The Roots, Billie Holiday..

2 Commentaires

  1. juliendz
    23 juin 2013 @ 14 h 11 min

    Mouai… 4/13… ça fait 6.5/20.
    .
    Votre avis est un peu gentil et indulgent tout de même, première remarque, avec 10 morceaux sur 13 utilisant le vocoder je me demande si Thomas et Guy Man n’en ont pas chacun bouffé un..?!
    (deux des trois titres n’utilisant pas le vocoder sont des instru de surcroit, l’autre, le seul ne l’utilisant pas est basé sur l’interview de Giovanni Giorgio Moroder…)
    .
    Bon, ça ne semble choquer personne tellement le truc (abus du vocoder) gangrène le milieu actuellement.
    .
    Quoi qu’il en soit quand on compare avec se qui se fait aujourd’hui par des gars comme Elektro Guzzi, Animal Collective, Fuck Buttons voir Dirty Projector, c’est que, soit les Daft sont devenus paresseux et surfent sur leur notoriété parce que le public n’y connait quoi qu’il en soit rien du tout, soit ils sont complètement largués du milieu et jet-lagués par leur voyages entre Paris et LA…
    .
    Dans le milieu on se pose des questions en tout cas?!
    O.°

  2. Pierre Fosco
    23 juin 2013 @ 18 h 26 min

    Excellente analyse, je ne suis pas d’accord sur tout mais je m’incline face à certains de tes arguments.
    En revanche , si tu es musicien , tu sais qu’il est extrêmement difficile de faire du simple et du bon. Cet album est conçu pour durer, même si certains titres lassent assez rapidement.
    Le coté kitch champs Elysées.. élargit la cible et éloigne des early adopters au passage.. je trouve qu’il y a une certaine prise de risque.
    Mais je veux bien croire qu’ils sont un peu largués.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Pin It on Pinterest

FAIS TOURNER

Partagez cet article !