Écoute du casque le plus cher au monde chez Casques-Headphones

Musik Please était invité à l’inauguration des nouveaux locaux de Casques-Headphones à Nîmes. Je pensais visiter une boutique, j’ai découvert le paradis des amateurs de sons !

Imaginez plutôt: une trentaine de casques en libre accès à plugger sur une dizaine d’amplis-casques cernés d’autant de fauteuils… Je dois avouer être resté figé un petit moment avant d’oser toucher un arceau. Intimidé, je me contentais d’observer le bal des habitués (clients, fournisseurs, bloggeurs) faisant valser Grado, Fostex et autres dans une ambiance conviviale.

Les références présentées sont clairement haut de gamme ce qui ajoute encore un peu plus de magie à ce moment. Quand on pense qu’à la Fnac nous devons demander l’autorisation de brancher un Beats sur notre portable… chez Casques-Headphones, c’est open-bar avec des casques allant de 500€ à plusieurs milliers d’euros.

Après quelques minutes d’hésitation, je me saisis d’un Grado PS1000e (autant se faire plaisir non?!) et le branche sur un ampli Viva à lampes… Une tablette circule dans l’assistance pour sélectionner la musique depuis Qobuz et un convive a la bonne idée de sélectionner un titre d’Otis Taylor.

[Je dois absolument vous dire mon émotion à ce moment là: Imaginez un joueur de foot du dimanche qui serait titulaire d’un match de ligue des champions. Voilà, vous comprenez ce que j’ai vécu.]

hifiman

A la maison,  j’ai un modeste Grado SR225e et de temps en temps, j’observais les modèles haut de gamme de la marque en rêvant de les toucher un jour. Grâce à Casques-Headphones, c’est chose faite: j’ai le modèle sur la tête et d’autres produits plus incroyables encore m’attendent bien sagement.

De temps à autre, on échange nos ressentis avec les autres participants: cela permet également de faire respirer les oreilles. « Celui-ci a perdu ses graves », « écoutes les chœurs polonais avec celui là »… Je me rends compte avec cette expérience de l’importance de la comparaison directe entre les casques. Testés à une semaine d’intervalle, il est très difficile d’effectuer un comparatif pertinent ; Là, on peut établir pour chacun une couleur, des qualités, des défauts et surtout établir une liste de favoris.

Mes casques préférés:

Clairement, au cours de cette journée, deux casques m’ont totalement séduit: le Focal Utopia pour le très haut de gamme et le Stax L500 dans un budget plus abordable.

Casques-Headphones

A l’occasion de ce changement de local, Casques-Headphones voulait créer l’évènement avec la présence de l’un des casques les plus chers du monde: le Shangri-La d’Hifiman!

J’enfile ce bijou d’une valeur de 50.000€, ce n’est plus de l’intimidation c’est carrément de la peur ! C’est à peine si j’ose bouger la tête quand je lance Katie Melua. Évidemment, la qualité est au rendez-vous, Katie me murmure à l’oreille et j’observe l’imposant ampli à lampes qui accompagne le casque (compris dans le prix rassurez vous) sans trop réaliser ce qu’il m’arrive.

casques headphones

Le plus fou, c’est qu’avec la possibilité d’écouter tous ces casques de rêves, la possibilité d’en écouter d’une valeur aussi mirifique devient presque anecdotique. La gentillesse de l’hôte est également a souligner, ce n’est pas un vendeur, c’est un passionné qui s’éclate autant que nous. Il suffisait de le voir positionner les enceintes Allegro de Viva (une autre dinguerie audiophile présent pour l’évènement) pour avoir le meilleur son possible.

Car Casques-Headphones est avant tout l’aventure d’un homme, Pierre Paya. Un passionné de musique depuis plus de 35 ans qui s’est spécialisé dans le casque audiophile depuis plus de 10 ans. Son concept store est unique en France. Je n’ai pas beaucoup eu l’occasion de discuter avec lui, il était déjà bien occupé et je ne voulais pas abuser de son temps. Mais en discutant avec certains de ses sympathiques clients j’ai pu en savoir un peu plus sur la façon de faire du bonhomme.

Pierre Paya reçoit uniquement sur rendez-vous. Non pas par coquetterie mais pour pouvoir se consacrer pleinement à vous. Il vous bombarde de questions sur vos habitudes, la musique que vous écoutez, comment vous l’écoutez… Puis vous propose des systèmes en fonction de votre budget dans sa large gamme de produits. Le but n’étant pas de vendre à tous prix mais de bien répondre à vos attentes… Bon j’arrête là car vous allez dire que je fais de la pub déguisée! Et je vous assure que je ne suis parti qu’avec du plaisir.

auris casques shangrila hifiman

En revanche, je ne me priverais pas de remercier Pierre Paya pour cette invitation. De l’avis des habitués au monde de l’excellence sonore présents, ce rendez-vous était une réussite. De mon avis d’habitué à un monde d’une qualité plus modeste, ce fût un moment incroyable. Merci pour ça à Casques-Headphones.