Fink plus bluesman que jamais

Bluesman dans l’âme, Fink l’est désormais officiellement sur disque. Avec « Fink’s Sunday Night Blues Club, Vol 1 », premier opus de son side project entièrement voué au blues.

Fink, promo

« J’ai toujours beaucoup aimé le blues, les disques de John Lee Hooker, T-Bone Walker et Chuck Berry me parlent. Aux printemps 2015 et 2016, je me suis complètement immergé dans cette musique, fouinant les magasins de disques au gré de mes tournées pour trouver l’inspiration et pour parfaire ma culture sur le sujet. Je voulais faire quelque chose de brut, d’organique, de live. » Fink

Tout est dit ou presque. Fink a enregistré « Fink’s Sunday Night Blues Club, Vol 1 » dans son studio berlinois. Il en a également assuré la production et le mixage en collaboration avec Flood (Depeche ModePJ Harvey, Warpaint…).

L’intégralité des morceaux a donc été captée en live, en une seule prise. En bon puriste, Fin Greenall a utilisé du matériel vintage (micro et ampli). Pour l’accompagner, le songwriteur britannique s’est par ailleurs adjoint les services de David Shirley ainsi que de l’impressionnant Colin Stetson.

Fink, Fink’s Sunday Night Blues Club Vol 1, cover

Tracklisting :

1. Cold Feet
2. She Was Right
3. Little Bump
4. Boneyard
5. Hard to See You Happy
6. Keep Myself Alone Now
7. Hour Golden
8. Black Curls

Sans surprise, le premier extrait « Boneyard » est juste impeccable.

A noter que cette sortie « parallèle » précède celle du prochain album studio. Le successeur de Hard Believer étant annoncé également pour le courant de l’année.

FinkFink’s Sunday Night Blues Club, Vol 1 / Date de sortie : 10 mars 2017 chez Ninja Tune.