L’envolée de John and The Volta

Découverte pour certains, affaire de patience pour d’autres… La voix perchée de John ad the Volta nous transporte dans les hauteur sur un premier album intitulé Low Life.

scene bordelaise - John & The volta
Leur premier EP Empirical, flirtant avec leur arrivée en finale des InRocks Lab en 2013, sera suivi en 2014 d’Empirical Extented, une version revisitée et enrichie de quelques mixs et remixs audacieux.
Les envolées vocales de la voix atmosphériques de Jon Ducasse oscillant parfaitement entre des titre épurés et scintillants, s’accorde tout aussi bien à la puissance des machines, maniés avec soins, propulsant des sonorités et des Beats obstinés à tendance New Wave.

Début 2017, Le clip Bad Dreams confirme que le groupe maintient le cap et nous promet un très bon album! Est-ce un hommage assumé  ou tout simplement le fruit du hasard? Toujours est-il que John and the Volta a choisi d’offrir à leur premier album le même nom qu’avait donné New Order à leur troisième album, à savoir Low Life.

32 ans plus tard, le Low Life de JATV vient d’éclore! L’écoute peut paraître courte, 33 minutes montre en main, elle offre cependant une expérience musicale très complète. L’album débute par une démonstration efficace des​ atouts en possession du groupe (Howling Waterfall). S’amorce ensuite un voyage sonore. D’une douceur parfois électrisante, rassemblant un panel d’ambiance tantôt planante (Bad Dreams, Far From Love), tantôt excitante ( 20’’, Paralyzed ) voir même déroutante​ (Couple of Face/Appearances, Suddenly).

Voilà donc un album à classer parmi les indispensables vibrations sonores printanières qui agiteront vos esgourdes avides de sonorités de hautes voltiges.

John and The Volta – Low Life / date de sortie le 24/03/2017 chez Alter K

#escaladesonore

By Yugnat