Prise de risque maximale pour José James

Focus sur Love In a Time of Madness, le 7ème album de José James qui lâche le Jazz pour le Rnb.

Jose James Love in a time of madness review chronique

Dans son dernier album sorti en 2015, José James rendait hommage à Billie Holiday. Une manière émouvante de conclure la période jazz du chanteur de Minneapolis. En effet Love In a Time of Madness entre de pleine voix dans le rnb moderne. Le changement s’observe dès le premier titre qui rappelle l’album 808’s de Kanye dans sa couleur sonore. Dépouillées et saupoudrées d’Auto-tunes, les productions tranchent clairement avec les singles de l’époque de The Dreamer. Si la première écoute est assez déstabilisante, la prise de risque de José James est louable et la voix du soulman fait (toujours) des merveilles.

Entendons nous. La musique en elle-même n’a rien de révolutionnaire. Ce qui l’est en revanche est d’entendre José James poser sa voix sur ce genre de son. Après les 4 premiers titres aux sonorités electro (l’apogée étant Last Night), José revient à quelque chose de plus « classique » avec Remember Of Love. S’ensuit quelques titres où James retrouve ses instruments et je dois reconnaître que c’est là qu’il me plait le plus. Ensuite l’album alternera entre les deux univers. En effet, du funky Ladies Man au très moderne Closer le chanteur s’amuse à poser sa voix sur des terrains nouveaux. Jose James chronique review

C’est paradoxal de qualifier de risqué le fait de quitter un genre technique comme le jazz pour le RnB. C’est pourtant ce que fait José James. Avec ce 7ème album il sort de sa zone de confort pour éclater avec talent les carcans musicaux. Bravo!

José James – Love In a Time of Madness / Date de Sortie : 24 février 2017 chez Blue Note

#JoséSansFilet