Julien Pras folke dans la cour de grands

Julien Pras revient avec un superbe album de pop folk intimiste. Ce Wintershed made in France tient la dragée haute à bien des productions outre-atlantiques.

julien pras, wintershed, cover

Il est bordelais et vous ne le connaissez peut-être pas. Pourtant,  Julien Bras fait partie de la scène indé bordelaise depuis vingt ans, d’abord au sein de Calc, puis en solo depuis le début de cette décennie. Pas de révolution sur ce troisième effort solo : Mélodies au cordeau, douceur à fleur de peau et harmonies vocales travaillées sont toujours là.

L’économie de moyens n’empêche pas la finesse des arrangements à l’image de ce Charles House Infirmary salvateur. Tel un Damien Rice jadis avec Lisa Hannigan, Julien entrelace sa voix avec Helen Ferguson pour le meilleur à l’instar de Horses In Disguise.

Julien Pras est un formidable artisan de la composition et il le revendique bien volontiers :

« On a volontairement laissé des bruits de pièces, résonances naturelles ou autres, s’inviter dans l’ensemble, sans vouloir tout nettoyer et aseptiser« .

La filiation avec Elliott Smith est clairement évidente ici, même si on suppose que cela doit commencer à le fatiguer. Pourtant, il ne peut s’en prendre qu’a lui même :

« On n’a pas idée de composer de si belles chansons avec ce timbre de voix doux et fragile. »

Signalons enfin que Wintershed s’est construit avec l’aide de Léonard Brémond à la production.

#UnRefugeEnHiver

Julien PrasWintershed / Date de sortie : 27 octobre 2017 chez Yotanka.

Tracklisting :

1 – Hurry Kane

2 – Divine Spark

3 – Shallow Grooves

4 – Horses In Disguise

5 – Charle House Infirmary

6 – Hired Mourners

7 – Wintershed

8 – My Loyal Partner

9 – On Trial

10 – Green Planets

11 – The Great Devise