Oddfellow’s Casino, petit trésor de pop anglaise

Oddfellow’s Casino s’invite dans la cours des grands artisans pop avec Oh Sealand, sixième album magnifique de bout en bout.

oddfellow's casino, oh sealand

Après Brian S Cassidy ou Andy Shauf l’année dernière, c’est donc au tour de Oddfellow’s Casino de nous sortir un album inspiré et hors du temps, tout en douceur et en mélancolie. Pas de convergence outre-atlantique cette fois ci : le groupe est originaire de Brighton, sur la côte anglaise. Mené de main de maître par David Bramwell – également écrivain et producteur à la BBC – Oddfellow’s Casino saura vous tenir en haleine tout au long des douze titres de Oh, Sealand.

Sur les titres les plus mélancoliques, on ne peut s’empêcher de sentir une certaine proximité avec Red House Painters. Mais impossible de cantonner le groupe de David Bramwell au slowcore, la fulgurance faisant également partie de leur ADN.

De plus, Oh Sealand recèle de curiosités, comme le featuring de Alan Moore (le scénariste des Comics V pour Vendetta et From Hell) sur The Ghosts Of Watling Street ou encore l’hymne non officiel de la principauté de Sealand.

Et si la plupart des chansons regorgent d’arrangements raffinés, la musique de Oh Sealand s’apprécie aussi avec Josephine dans le plus simple appareil.

#PetitBijouPop

Oddfellow’s CasinoOh Sealand / Sortie le 7 juillet 2017 chez Microcultures / Differ-Ant.

Tracklisting :

1 – Land Of The  Cuckoo

2 – Sealand

3 – Down In The Water

4 – Sons And Daughters Of A Quiet Land

5 – Swallow The Day

6 – Mustard Fields

7 – Danu

8 – The Ghosts Of Watling Street

9 – Children Of The Rocks

10 – Josephine

11 – Penda’s Fen

12 – Blood Moon