Batuk dégage les relous du dancefloor

Plus convaincant que les 20 ans du “Girl Power” Batuk pousse un cri de guerre contre les pervers et les tyrans misogynes. C’est sur Puta, le 4eme single de Batuk, n’a rien à voir avec les Spice Girls… Même si

unnamed

Originaire d’Afrique du Sud Batuk incarne cette nouvelle scène Moombathon que nous suivons depuis DJ Mujava. Ce hip hop qui s’écoute sur les dancefloor. Un musique électronique bercée aux rythmes africains. C’est les producteurs et beatmakers Spoek Mathambo qui sont derrière tout ça.

L’Afrique du Sud a crée le Moombathon pour dégager les relous du dancefloor.

Dans ce clip , Manteiga se ballade dans son quartier de Reiger park à Joahnnesburg  pour une protestation contre ceux qui harcèlent et insultent les femmes. Cette chanson est née après une altercation à Berlin :  un passant fou a agressé la chanteuse de Batuk en criant “Puta!!”

Même si la musique est dansante, le ton n’est jamais léger avec Batuk comme en témoigne le titre Gira et son clip. Gira pour “tourner”..  Voyez plutôt

batuk-muica-da-terraLe premier album de Batuk s’appelle Musica da terra. Il est en langue créole, portugaise, anglaise, capverdienne. Ce trio incarne ce qui se fait de plus excitant en Afrique en 2016. Après une tournée durant l’été 2016, Batuk se produit une dernière fois en France le 30 Juillet au Festival des Escales à St Nazaire.

Musica da Terra : date de sortie 27 mai 2016 chez Teka Music.

#moonbathon #danserintelligent