Moddi, son disque contre la censure

Après avoir composé deux albums aussi abrupts et palpitants que sa Norvège natale, Moddi met son art au service de la liberté d’expression.

Comment ? En publiant un disque constitué exclusivement de chansons censurées dans leur pays d’origine.

Moddi

« En dissociant la musique de la politique, les artistes deviennent impuissants alors que notre plus grande arme réside véritablement dans ce que nous pouvons faire écouter aux gens ».

Sa position politique en tant que musicien, Moddi l’a donc clairement choisie. Et le songwriteur scandinave ne se contente pas de paroles puisque son prochain opus sera précisément dédié à la lutte contre la censure.

« Unsongs » regroupera ainsi des chansons d’origines aussi variés que la Chine, l’Israël, le Liban ou les Etats-Unis. Douze morceaux censurés dans leur pays respectif, traduits et réarrangés pour l’occasion.

Le premier extrait rend hommage au collectif féminin et féministe russe Pussy Riot. Et sans surprise avec Moddi, au-delà de la force du message, le résultat interpelle par son ascétique beauté.

Pour mémoire, à la suite d’un concert donné à la Cathédrale du Christ de Saint Saveur de Moscou en 2012, le titre « Punk Prayer » fut prohibé. Tandis que trois des membres du groupe furent condamnées à 2 années d’emprisonnement en camp de travail…

« Unsongs » de Moddi, à paraître le 2 septembre 2016 chez Propeller Recordings.